La Pépinière ré ouvre ses portes le 12 Mai 2020 du Mardi au Samedi aux horaires habituelles.

Nous vous accueillons du mardi au samedi à la pépinière de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00

A ce jour nous n’avons pas encore l’autorisation pour ouvrir le jardin

Les dernières nouvelles étaient pas plus de 10 personnes en même temps

Un sens à la visite doit être balisé avec une entrée et une sortie et désinfecter les bancs après chaque passge

Avec ses contraintes nous ne savons pas si nous ouvrirons le jardin cette année


Article du 24 février 2020 « OUI MAGAZINE » COMMENT CHOISIR SON PÉPINIÉRISTE ?

Pépinières : bons plans pour bons plants

 

COMMENT CHOISIR SON PÉPINIÉRISTE ?

Métier en péril ! Celui des pépiniéristes se fane au fil des saisons. Voici leurs conseils pour trouver l’artisan idéal et renouer avec ces amoureux du vivant.

Être producteurs de végétaux, pour les Jardins du Prahor, cela signifie partir d’une graine ou d’une bouture pour arriver à une plante finie, fleurie ou en végétation prête à être installée en pleine terre. ©lesjardinsduprahor

Pour l’achat d’un arbre, on a en général deux choix. D’un côté, les grandes surfaces et les jardineries, où s’alignent les mêmes espèces, souvent produites sous serre chauffée et/ou à l’autre bout de l’Europe (des troènes, thuyas, cyprès de Leyland pour l’ornement, des variétés classiques et universelles pour les plantes comestibles). De l’autre, les pépiniéristes du coin. Selon le terroir et les goûts de l’artisan en question, on y chinera tout un tas de végétaux étonnants, robustes et adaptés à la région.

Vite vu, dites-vous ? Résumé comme ça, le choix semble déjà fait. Pourtant, les clients délaissent les pépiniéristes en France. La profession est en péril. Selon un rapport de France Agrimer publié en 2017, 4 % des structures ferment chaque année depuis dix ans. Et un quart des pros craignent de devoir cesser leur activité à court terme.

Le pépiniériste Éric Lenoir, auteur du Petit traité du jardin punk, publiait à ce sujet il y a deux ans cet appel à l’aide : Combien de collègues sont, sans que ça se sache, au RSA, au chômage, ou salariés ailleurs ? Pas mal, en réalité. Dans cette profession de passionnés un peu dingues comme dans d’autres, le choix de la démarche intègre et artisanale est souvent synonyme de difficultés intangibles, de vaches maigres et de mal de dos. À nous, jardiniers naturels et amoureux du vivant de soutenir ces artisans par nos achats !

Le renouveau des permaculteurs

Vent frais à l’horizon, les adeptes de la permaculture et du jardin-forêt orientent le métier vers d’autres chemins. Lionel Giorgis, ex-ingénieur, découvre la permaculture au cours d’un stage et fonde la pépinière Sylve et fruit, en Trièves, où il vend depuis cinq ans localement des variétés fruitières adaptées à la montagne et résistantes aux maladies. Olivier Bernard, des Jardins du Prahor dans le Morbihan, a suivi lui un cursus commercial. Aujourd’hui, il produit et multiplie ses végétaux, surtout ornementaux, sans traitement chimique et dans une serre non chauffée. Même élan écologique pour Cécile Troux et Sébastien Tan, à Montauban, qui se consacrent aux plantes destinées à ceux qui cherchent l’autonomie alimentaire, selon un modèle qui ne demande quasiment pas d’énergie et de traitement. Voici leurs conseils pour trouver son pépiniériste.

1. Le bon pépiniériste est souvent celui du coin

Logique, il cultive ses plantes dans un climat et un terroir semblable au vôtre. Ses végétaux ont donc plus de chance de se plaire en emménageant chez vous.

2. Le bon pépiniériste reproduit lui-même ses végétaux

Sébastien Tan explique : Chez un pépiniériste, vous trouverez des jeunes boutures, mais aussi des pieds pour la multiplication, des pieds tout juste greffés, pas seulement des plantes toutes au même stade. C’est précisément la différence entre une jardinerie et une pépinière, qui multiplie sur place la majorité de ses plantes. L’écart est le même qu’entre un dépôt de pain et une boulangerie menée par un artisan.

3. Le bon pépiniériste s’adapte à votre terrain

Avant de vous vendre un arbre, le pépiniériste doit connaître la nature de votre sol, l’exposition de la future plante, le niveau de pluviométrie dans votre parcelle… Ces critères joueront sur le choix des espèces d’arbres mais aussi — s’agissant des arbres fruitiers — dans le choix des espèces de porte-greffes, qui ne supportent pas tous le même type de sol. Surtout, certains permettront une hauteur de 2 mètres de haut à l’âge adulte, d’autres, trois à quatre fois plus. Olivier Bernard confirme : On essaye de prendre le temps avec nos clients, une heure ou une heure et demi pour bien s’adapter et expliquer. On fait notre métier par passion, on ne veut pas que les plantes meurent une fois à la maison. 

4. Le bon pépiniériste vous surprendra

Les pépiniéristes opèrent une sélection patiente et progressive de leurs variétés, qui leur permet de proposer à leurs clients des plantes différentes, originales et adaptées à leur milieu. Tout l’art de leur métier tient dans leur capacité à reproduire, multiplier et faire prospérer des végétaux dans un contexte particulier. Certains utilisent dès le départ des plantes locales (pour préserver des variétés et des savoir-faire), d’autres misent sur des variétés plus exotiques, pour que l’on puisse manger des fruits issus de variétés lointaines mais produits dans le coin.

5. Le bon pépiniériste travaille de façon naturelle

Il fuit les serres chauffées, au bilan énergétique désastreux et les produits dont les noms terminent en « -cide ». Des systèmes permettant tout de même d’éviter le gel sont parfois installés, ceux-ci s’enclenchent uniquement quand la température devient négative. L’impact est minime par rapport aux serres chauffées tout au long de l’année qui simulent un climat estival continu.

À vous d’interroger votre pépiniériste, pour comprendre ses méthodes de travail et vous assurer qu’elles correspondent à vos valeurs.


C’est le moment pour les petits fruits

Quoi de plus délicieux que les framboisiers, groseilliers et autres cassis pour déguster des fruits à la fois sucrés et acidulés.

Les petits fruits sont portés sur des arbustes de petite taille. Ils sont faciles à cultiver et s’installent au jardin pour de nombreuses années. Comme pour de nombreuses plantations, les cassissiers, les groseilliers et les framboisiers se plantes en période de repos de la végétation, soit de novembre à mars.

Ces arbres fruitiers aiment la douceur et le soleil et vous devrez donc leur fournir la meilleure exposition pour favoriser leur croissance. S’ils ne bénéficient des meilleures conditions, leur pousse s’en trouvera ralentie et ils pourront même rencontrer des problèmes de santé.

Il sera aussi important de nourrir correctement votre terre en lui apportant une bonne dose de compost. Vous devrez leur fournir un arrosage généreux et régulier, surtout durant leurs premières années de croissance. Leur trou de plantation devra être assez profond pour permettre à leurs racines de pouvoir s’ancrer bien en profondeur afin d’aller chercher l’eau dont ils ont besoin pour s’épanouir.


Société Rélot

Ste Rélot Frères
9 rue du Rocher (lieu dit Tournoly)
44780 Missillac
Tel : 02 40 66 86 24 – ste.relot@orange.fr  –  site internet

 

bassin

Vous trouverez  tout le matériel pour la réalisation d’un bassin. Bâche, filtre biologique, pompe, ultraviolet, jet d’eau, illumination, skimmer, etc…..

 

Du printemps jusqu’à l’automne, des plantes aquatiques et de zones humides sont à  votre disposition, ainsi que tout le matériel pour vos plantations (paniers, terreau, engrais aquatique….)

 

A votre disposition sur la pisciculture un large choix de poissons d’ornements, tel que koï du japon, koï européenne, poisson rouge, shubunkin, comète, ide…koi

De novembre à février, vous trouverez les poissons d’étang dans les bassins de la pisciculture avec le Brochet, la Tanche, le Gardon, la carpe, le Goujon, le Sandre, le Black Bass, la Perche.


Camping*** de kernéjeune

LOGO KERNEJEUNE        La campagne au bord de l’océan

Le camping vous propose des vacances dans un cadre calme et naturel, situé en Bretagne sud entre le Golfe du Morbihan et les plages de La Baule, à 6 km d’Arzal-Billiers, tout près de l’embouchure de la Vilaine face à Penestin proche mer, à Camoël, Billiers, Damgan, La Roche-Bernard, Muzillac…

 

 

sentier-botanique-arzal-300x222Voulez-vous rien que pour vous, le calme naturel d’un coin de Bretagne Sud baigné d’un micro climat vous offrant sa douceur ensoleillée, havre de bien vivre blottis entre le GOLFE DU MORBIHAN et la station balnéaire de LA BAULE, un camping trois étoiles entre La Roche Bernard et Damgan là, à deux pas du majestueux estuaire de la Vilaine, au milieu duquel le barrage d’ARZAL s’offre  au miroir des flots ?

Aimez vous pêcher du bord ou en mer, cueillir ou déguster huîtres, bigorneaux et coquillages divers ?

 

 

 

moulin_pen_mur-300x200Préférez vous découvrir d’authentiques villages Bretonnants voisins comme Muzillac, Arzal, La Roche Bernard, Penestin, Damgan, Billiers, ou alors, partir à la découverte de notre belle région en effectuant des randonnées pédestres, équestres ou cyclistes sur les multiples chemins et sentiers du territoire, ou bien encore, naviguer en kayak, faire de la voile, du bateau à moteur, vous offrir des croisières et excursions ?

Et pourquoi ne pas venir aussi admirer le patrimoine architectural, artisanal et naturel de notre joli coin de France ? Découvrir son histoire, ses monuments et ses sites naturels classés, puis, à quelques encablures, visiter les lieux de caractère comme Vannes, Guérande, Rochefort en Terre, La Roche Bernard, Le Golfe du Morbihan et ses multiples Iles, Le Parc de La Brière, les Marais Salants, la Presqu’île de Rhuys et en face plus au large, les Iles de Houat, Hoëdic, mais aussi, Belle Île et sa forteresse Vauban !

Toutes les informations sur le site : Camping de Kernéjeune

 

Location-mobil-home-3-chambres-Camping-Arzal-Morbihan-300x22520-location_mobil_home_type1-300x225


Bienvenue dans le Morbihan- L’Esprit zen de la Bretagne

presentation-morbihan-7Bienvenue dans le Morbihan, terre d’émotions.

Oubliez la grisaille quotidienne et prenez l’air ! Cap sur le sud de la Bretagne : le Morbihan vous réserve tant de surprises ! Avide d’aventure ou curieux de nature, en solo, entre amis ou en amoureux, le Morbihan vous fera vivre des expériences inoubliables le temps d’un week-end… et plus si affinités.

Partez à la découverte d’un territoire aux mille et un visages
Si entre terre et mer votre cœur balance, le Morbihan n’impose pas de choix et s’illustre de paysages variés aux couleurs multipliées. A l’image du Golfe du Morbihan qui signe un trait d’union symbolique entre l’océan et le continent, l’unique département au nom breton (Mor-Bihan signifie « petite mer ») se dessine entre rivières bleutées, forêts verdoyantes et rivages dorés. Vous en prendrez plein la vue ! Ici le Canal de Nantes à Brest se faufile, là les légendes de Brocéliande s’affirment, plus loin la côte sauvage de Quiberon se déchire et offre au regard un spectacle unique.

 

art-de-vivre-esprit-nature-1

L’air marin vous veut du bien

Côté Atlantique, le Morbihan dispose de plus de 900 kms de côtes que vous pourrez découvrir en empruntant le célèbre sentier des douaniers. De Pénestin à Guidel, les points de vue imprenables sur l’océan ne manquent pas. Respirez, humez l’air marin et sentez les embruns qui laisseront un petit goût salé à votre balade iodée. Là, sur la côte sauvage de Quiberon, offrez-vous le privilège d’un coucher de soleil digne d’une toile de maître. Alors que les premières lueurs du grand phare de Belle Ile se dessinent, la corne de brume signe le départ d’un bateau vers d’autres horizons… Il y a comme une envie de grand large dans l’air… Après tout, les îles ne sont qu’à quelques encablures. Houat ou Hoëdic pourraient bien être votre prochain havre de paix : un calme ambiant, une nature préservée, une flore unique et l’impression d’être seul au monde. Vous en rêvez ? Venez dans le Morbihan, une autre idée du luxe vous attend…

Le Morbihan côté mer : Pour une journée, un weekend ou de longues vacances, vous avez choisi ce sera destination LA MER ! Nous vous proposons tout l’éventail des sites incontournables, des activités à pratiquer et des manifestations à ne pas manquer … pour bien préparer et pour réussir pleinement votre escapade littorale. Mettez le cap sur le Morbihan !

le jardin du prahorLes parcs et jardins du Morbihan

Parcs animaliers, aquariums, parcs naturels, jardins botaniques…
Ces lieux d’émerveillement et de découverte feront l’enchantement des petits et grands.
Découvrez vite tous les parcs et jardins du Morbihan.

Randonnez, à pied, à vélo ou à cheval. Le Morbihan est une terre de randonnées.
Vous trouverez partout des itinéraires bien équipés aussi bien en bord de mer qu’à l’intérieur qui offre aussi de belles promenades atypiques.
Randonnées pédestres ou équestres, cyclotourisme : à travers les sentiers côtiers et les chemins de campagne, découvrez le Morbihan sous un nouveau jour.

Tous les renseignements sur le site officiel de Morbihan tourisme

 

 

 


IDPLEIN’ AIR – MOBIL-HOME

Nous avons réalisé l’aménagement ornemental en janvier 2017 pour l’accueil des visiteurs. Nous reprendrons des photos dès le printemps.

ID'PLEINAIR

Mobil-homes neufs et occasions, abris de jardin, terrasses, pergolas, toiles d’ombrage et bâches sur-mesure

ID Plein’Air, le spécialiste du mobil-home dans le Morbihan :

                  Résidences de loisirs et habitations légères de loisirs Auray – Crac’h

ID PLEIN AIR

Toutes les informations sur :

http://www.idpleinair.com

Situé ZA du Moustoir à AURAY, ID Plein’Air, est spécialisé dans les habitations de loisirs et vous accueille toute l’année. Nous disposons d’un parc d’exposition de 10 000 m² avec des mobil-homes neufs et d’occasion toutes marques, divers modèles de chalets en bois sur mesure, terrasses, pergolas et abris de jardins.
Notre équipe prépare vos vacances dans les meilleures conditions.

Bénéficiez de notre service gratuit de dépôt vente de mobil homes afin d’assurer la vente de votre bien sur notre parc dans les meilleures conditions.

NEUF


La Ligue de Protection des Oiseaux dans le Morbihan

Refuges LPO

La LPO dans le Morbihan

Le groupe LPO Morbihan représente plus de 640 adhérents, il dépend directement de la LPO nationale qui compte 46 000 membres et dont le siège est à Rochefort sur mer. La LPO est la plus grande association environnementale de France. Elle agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité à partir de sa vocation de protection des oiseaux. Reconnue d’utilité publique en 1986 son activité s’articule autour de 3 grandes missions :

La préservation des espaces.

La LPO gère en direct, ou en partenariat, plus de 27 000 ha de milieux naturels dont près de
15 000 ha en réserves naturelles comme l’archipel des Sept Iles ou la réserve de Moëze-Oléron. Elle développe également le programme « Refuge » qui offre l’opportunité aux particuliers et aux personnes morales (collectivités, établissements, entreprises….) de protéger les oiseaux et la nature chez eux en inscrivant leurs terrains en « Refuge LPO ».

La préservation des espèces.

La LPO est impliquée dans des plans nationaux d’action en faveur des oiseaux les plus menacés de France. Elle gère également la réintroduction ou le renforcement de populations d’oiseaux menacés. Elle crée, anime et participe à de nombreuses enquêtes nationales et internationales.
Pour venir en aide à la faune sauvage en détresse la LPO gère 7 centres de sauvegarde, un relais, 2 unités mobiles de soins et coordonne le programme oiseaux en détresse.

L’éducation et la sensibilisation.

Acteur essentiel de l’éducation à l’environnement, la LPO bénéficie de l’agrément « Education Nationale » et « Jeunesse et Sport ». Elle propose à tous les publics et aux scolaires, des visites guidées, des ateliers, des conférences, des expositions et participe aux grands évènements nationaux : Journée Mondiale des Zones Humides, Fête de la nature, Nuit de la Chouette, Semaine sans Pesticides, Eurobirdwatch, Rendez vous sur les chemins…..
Elle agit également pour la préservation de la biodiversité en outre mer via le programme Life Cap Dom.
La LPO est également le représentant Français de BirdLife International.

Dans le Morbihan plusieurs dizaines de bénévoles se mobilisent dans cet esprit et contribuent à la sensibilisation, à la préservation de l’environnement et participent à différentes actions en faveur de la protection de la biodiversité.

Tous les renseignements sur le site : http://morbihan.lpo.fr


Les Jardins de Bretagne – APJB

APJB Morbihan BretagneAPJB : L’Association des Parcs et Jardins de Bretagne

L’APJB a été créée en septembre 1988. Suite de l’ouragan de septembre 1987  et dans le souci de réparer les dégâts consécutifs à cette tempête était initialement prédominant. La prise de conscience que l’immense patrimoine de parcs et jardins breton avait été occulté a suscité une mobilisation aujourd’hui non démentie.
Après l’urgence la réaction de l’ensemble des partenaires fut salutaire. L’APJB se consacre depuis lors, à la protection, la restauration, l’amélioration, la sauvegarde et la mise en valeur des parcs et jardins remarquables de Bretagne, tant au niveau de leur patrimoine végétal que de la cohérence des éléments constitutifs architecturaux ou décoratifs.